Passer au contenu principal
Nouvelles

Que faut-il réparer dans notre entreprise pour améliorer les performances ? Partie 2

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les employés ne sont pas performants. Commencez par identifier la cause du problème et cherchez des solutions qui feront la différence pour votre équipe.

juin 18, 2022  |  Par Donald Cooper, MBA

Note du rédacteur : Cet article est une version révisée de celui paru dans l’édition du printemps 2022 de HGO Merchandiser. Cliquez ici pour lire la première partie. Restez à l’affut la semaine prochaine pour la dernière partie.


Dans toute entreprise, nous devons mesurer les performances pour déterminer où nous devons nous améliorer – et qui doit s’améliorer.
Réfléchissez aux changements que vous devez apporter à votre entreprise – vous trouverez ci-dessous quatre autres raisons possibles pour les employés non-performants.

6. Ils ont une meilleure façon de faire les choses….

…et ont le courage de le faire de cette meilleure façon en espérant que nous ne le remarquerons pas. Mais lorsque nous le remarquons, nous le considérons comme une non-performance.

Ces personnes sont de l’or. Ils sont intelligents, ils comprennent, ils se sentent concernés et ils prennent des initiatives. Ne leur en voulez pas. En fait, vous devriez peut-être les promouvoir, ou au moins leur faire un câlin.

7. Un problème ou une crise personnelle les distrait.

Il arrive que de bons employés se retrouvent dans une mauvaise passe à cause d’un problème personnel ou d’une crise dans leur vie. La route de la vie est semée d’embûches. C’est maintenant que nous devons briller en tant qu’organisation. C’est le moment de montrer ce dont nous sommes vraiment capables. Comment pouvons-nous, avec le reste de l’équipe, apporter notre contribution et soutenir ces personnes? Mais soyons clairs sur le type de problèmes pour lesquels nous sommes prêts à offrir notre soutien. Nous pouvons être absolument décidés à aider un employé qui a un enfant malade ou un parent malade, mais pas unemployé cocaïnomane, un employé qui bat son conjoint ou qui menace la vie ou la sécurité des autres membres de l’équipe.

8. Ce sont de bonnes personnes dans le mauvais emploi.

Nous avons tous été en contact avec cette situation. D’ailleurs, nous sommes nombreux à avoir été dans le mauvais moule à un moment de notre carrière. On nous a confié des fonctions ou des tâches pour lesquelles nous n’étions tout simplement pas faits. Par exemple, il y a des gens qui sont excellents pour gérer des personnes et d’autres qui sont excellents pour gérer des choses. Ne confiez jamais la responsabilité d’un groupe de personnes à une personne qui est douée pour la gestion des choses. Cela se terminera mal. Avant de licencier quelqu’un qui semble avoir de très bonnes qualités, mais qui n’est pas performant, voyez si un autre emploi ne permettrait pas d’utiliser au mieux ses talents, sa personnalité et son expérience.

 

Business woman who is stressed and frustrated

9. Nous avons créé une culture toxique ou une culture du « nous et eux » …

qui entraîne du ressentiment, de la peur ou du stress. Certains de nos superviseurs sont incompétents, injustes ou déraisonnables. Nous avons des politiques qui créent un environnement conflictuel. Nous tolérons l’intimidation.

C’est à 100% de notre faute. En tant que cadres et dirigeants, nous sommes responsables de la culture de l’organisation ou de notre service.

 


Créez une culture d’excellence, d’urgence, d’équité, d’appréciation, de reconnaissance, de célébration et de joie. Pour en savoir plus, lisez l’article de Donald Cooper (disponible en anglais seulement): Les 14 règles pour créer une culture gagnante.